Stabilité en descente et vitesse

     

Stabilité en descente et vitesse

Messagepar Nel » Mer 19/07/2006 11:26

Amis rollo-physiciens, bonjour, j'ai un problème. :oops:

A la dernière RP namuroise j'ai enfin eu de la place pour prendre mon élan avant la grande descente de Dave, donc forcément j'ai fait la maline à essayer d'aller très vite. cvbvbvcb

C'était trop! Voilà le problème!

Mes patins se sont mis à wagueler, pas trop mais quand même, au point que je me suis dit que si je tentais un quelconque freinage j'étais bonne pour des pirouettes et entraîner plein de monde dans la danse! Heureusement mon statut de BDC (Beaucoup de Chance) n°2 m'a évité de casser quoi que ce soit. Et re-heureusement, la fonction "tourner" ne fut pas désactivée!

Du coup je me fais une petite crise existentielle sur l'équilibration de mes patins. erezdsffsdfds
A quoi est dû ce phénomène?

Suis-je normale, docteur? vbcvbcxv
On n'a pas toujours le public de son humour...
Avatar de l’utilisateur
Nel
Rouliroulien débutant
Rouliroulien débutant
 
Messages: 35
Enregistré le: Ven 05/12/2003 00:00
Localisation: XL

Messagepar Jipou » Mer 19/07/2006 11:44

Probablement que tes roues sont fort biseautées (usées d'un seul côté |/ ).
Il faut les inverser régulièrement, mais si elles forment vraiment un angle, il est temps de les changer.
Une autre cause peut aussi être des platines trop courtes, mais je doute que ce soit le cas ici : tu as bien des patins de fitness ?
Platines ultra-courtes (style 237mm CrossMax) + roues biseautées : shimmy assuré à grande vitesse !
Jipou

Le soir, à Bruxelles, les chasubles des RiBeurs se voient de loin...
... et Rouli, Rouli, Rouliroulaaaaa :D
Avatar de l’utilisateur
Jipou
Rouliroulien connaisseur
Rouliroulien connaisseur
 
Messages: 268
Enregistré le: Ven 05/12/2003 00:00
Localisation: Bxl

Messagepar Mowglish » Mer 19/07/2006 11:44

Plus tes platines sont courtes et moins elles sont stables quand la vitesse augmente.
Bien plier les genoux et éviter de se crisper peuvent atténuer cet effet mais si tes platines sont relativement courtes, c'est normal.
Avatar de l’utilisateur
Mowglish
Employé temps-plein Rouliroula
Employé temps-plein Rouliroula
 
Messages: 5275
Enregistré le: Jeu 04/12/2003 00:00
Localisation: Jette

Messagepar ditch » Mer 19/07/2006 11:47

c'est peut-être pas les rollers, mais les jambes dû à la peur :lol:
Avatar de l’utilisateur
ditch
Rouliroulien émérite
Rouliroulien émérite
 
Messages: 1316
Enregistré le: Ven 05/12/2003 00:00
Localisation: Bruxelles

Messagepar philou » Mer 19/07/2006 11:56

C'est tout à fait normal, ca arrive à tout le monde. Ca m'est arrivé 2 fois (sans chute heureusement), la première à mes début dans le tunnel porte de Hal et la seconde un jour ou j'avais par hazard des platines très courte dans une forte descente.

Plus les platines sont courtes plus ça arrive vite. Mais même en ayant confiance en soit, de longues platines, des coques dures et une bonne position (jambes bien fléchies), ça peut toujours arriver, les pieds commencent à vibrer.

C'est un grand classique du tunnel du midi, où les non-débutants qui savent freiner et n'ont plus peur d'une descente se font avoir une fois qu'ils atteignent une certaine vitesse.

Que faire quand ça arrive ? Ben franchement je ne sais pas, freiner devient franchement casse gueule et essayer de stabiliser sans freiner c'est souvent encore plus risqué !
Avatar de l’utilisateur
philou
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 4328
Enregistré le: Ven 05/12/2003 00:00
Localisation: A bruxelles et ailleurs

Messagepar ditch » Mer 19/07/2006 12:02

Comme tu le dis Philou ça m’arrive souvent dans le tunnel midi !
La solution prier
Image
Avatar de l’utilisateur
ditch
Rouliroulien émérite
Rouliroulien émérite
 
Messages: 1316
Enregistré le: Ven 05/12/2003 00:00
Localisation: Bruxelles

Messagepar aikii » Mer 19/07/2006 12:24

Que les platines ne restent pas dans leur direction est normal, mais j'ai l'impression que ce zig-zag est lui dû à un effet de résonance quand on a tout juste une certaine vitesse. En effet certains disent que lorsqu'on accélère, l'effet s'estompe.

Parmi les choses qui te permettent de maintenir les platines dans leur direction :
- une position qui te permet d'un maximum donner de force et rigidité dans les cheville, c'est à dire pas droit comme un piquet en agitant les bras ;) Le classique : plier les genoux, courber le dos, essayer de se tenir en légère ( même très légère ) supination ( maintien de "cow boy" où c'est plutot l'extérieur des roues qui touche le sol ).
- Patins plus rigides, plus solidaires avec le pied. S'ils sont trop libres c'est évidemment d'autant plus difficile à les contrôler. Essayer de mieux les serrer éventuellement.
- Des roues trop biseautés ont tendance à accélérer l'apparition du phénomène ; les retourner à temps !
- Les longues platines n'ont pas ce problème à l'instar des ski/surf plus longs pour faire de la vitesse : la longueur rend plus difficile le changement de direction.

Perso depuis ma deuxième paire de crossmax qui étaient eux bien à ma taille, j'ai plus connnu le problème. Mes premiers étaient trop grand -> le pied flotte -> moins de contrôle.
Avatar de l’utilisateur
aikii
Rouliroulien connaisseur
Rouliroulien connaisseur
 
Messages: 363
Enregistré le: Jeu 04/12/2003 00:00
Localisation: Berlin

Messagepar Tatienana » Mer 19/07/2006 12:31

Ca m'arrive souvent aussi (impression que "je freine, je tombe, je freine pas, je tombe aussi")...et le matériel n'est pas en cause .
j'en déduis donc que dans mon cas c'est :
1/la méconnaissance du circuit donc pas d'assurance (pourtant quand ça descends c'est qu'à un moment ça remonte ou au pire, c'est plat!)
2/ce manque d'assurance qui me fait me raidir (et quoi, j'avais pas dit d'être mou du genou?!)...
C'est en roulant qu'on devient...heu...rolleron??!
Avatar de l’utilisateur
Tatienana
Rouliroulien médium
Rouliroulien médium
 
Messages: 82
Enregistré le: Sam 08/04/2006 23:00
Localisation: Landelies

Messagepar Blast » Mer 19/07/2006 12:49

le wobbling ou guidonnage bien connu des motards et des cyclistes. Pas grand chose a faire mais surtout ne pas paniquer car c'est la chute assurée.

Ça m'est arrivé dans le tunnel de la porte de Hal et dans d'autres descentes - platines courtes, petites roues et biseautées.

La fois où je l'ai le mieux géré ça a été en changeant (tout doucement, tooouuut doucement) mon appui depuis mon pied arrière vers mon pied avant tout en baissant mon centre de gravité en me penchant vers l'avant (un petit peu comme un descendeur en longboard, voir ici http://www.stulzer.net/speed/20040711/dsc02059a.jpg ) Le guidonnage s'est atténué et l'angoisse aussi :wink:
Avatar de l’utilisateur
Blast
Rouliroulien professionnel
Rouliroulien professionnel
 
Messages: 434
Enregistré le: Ven 05/12/2003 00:00
Localisation: Bruxelles, Koekelberg

Messagepar Merlin » Mer 19/07/2006 13:20

J'ai eu le même problème quand j'ai été assez à l'aise sur mes patins Hypno pour me lancer à fond dans les descentes.

Ma solution était de freiner avec le frein tampon qui me permettait de garder ma stabilité et de me ralentir.

Aujourd'hui, ça m'arrive encore avec mes crossmax (platine plus courte mais 100x plus rigide) et la solution consiste à ne surtout rien faire. J'attends que ça passe.

Pour la petite histoire, j'ai le même problème avec une poussette-canne bon marché de ma fille. Quand je cours avec la poussette, les roues avant guidonnent de la même façon.
Moi aussi j'ai une citation debile dans ma signature.
Avatar de l’utilisateur
Merlin
Rouliroulien médium
Rouliroulien médium
 
Messages: 79
Enregistré le: Ven 05/12/2003 00:00
Localisation: Orp-Jauche

Messagepar Nel » Mer 19/07/2006 14:17

ditch a écrit:c'est peut-être pas les rollers, mais les jambes dû à la peur :lol:

Nan nan je crois pas. :roll:
J'ai peur des bosses, des pavés, des grilles d'égouts, des montées mais pas des descentes! :evil:

Sinon vous semblez être d'accord sur une chose, ne rien faire et attendre que ça passe. Ce que j'ai fait quand ça m'est arrivé, en me redressant pour prendre le + de vent possible, tout en restant bien souple sur les genoux (souple, pas mou!).

Je regarderai donc ce soir si c'est pas la faute aux roues et quelle longueur fait ma platine.

Vu les témoignages de Blast et Merlin, ça n'arrive pas qu'aux rollers, c'est bien ce qu'il me semblait, nous voilà confrontés à un problème de physique! fdggfd
On n'a pas toujours le public de son humour...
Avatar de l’utilisateur
Nel
Rouliroulien débutant
Rouliroulien débutant
 
Messages: 35
Enregistré le: Ven 05/12/2003 00:00
Localisation: XL

Messagepar zuik » Mer 19/07/2006 14:18

ça nous arrive à tous ce genre de choses... moi la dernière fois, c'était vendredi dans la descente avenue de Tervueren...

Il m'a fallu un peu de temps pour maitriser la chose, mais en général comme le dit Blast, y'a moyen de modifier doucement sa position, ...

Et en faisant doucement, y'a moyen de laisser un pied partir et de freiner en T... (ou plutot en V pour éviter de bloquer tout le bazard)

Le secret c'est: pas de panique, on va arranger ça à son aise...

Edit: Je l'ai oublié, mais comme tu l'as bien dit, se redresser pour prendre le vent, ça aide aussi...
Modifié en dernier par zuik le Jeu 20/07/2006 07:38, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
zuik
Rouliroulien débutant
Rouliroulien débutant
 
Messages: 41
Enregistré le: Ven 28/05/2004 23:00

Messagepar Arkanion » Jeu 20/07/2006 07:19

Blast a écrit:La fois où je l'ai le mieux géré ça a été en changeant (tout doucement, tooouuut doucement) mon appui depuis mon pied arrière vers mon pied avant tout en baissant mon centre de gravité en me penchant vers l'avant (un petit peu comme un descendeur en longboard, voir ici http://www.stulzer.net/speed/20040711/dsc02059a.jpg ) Le guidonnage s'est atténué et l'angoisse aussi :wink:


Cela veut dire que tu prends la descente en décalé.
si l;e revêtement le permet, il vaut mieux mettre les pieds en paralelles bien écartés l'un de l'autre et repartir son poids sur les 2, se fléchir un maximum.Bref, un peu la position des skieurs de vitesse...

Plus il y aura d'appuis sur les rollers moins ils décolleront et auront tendance à vriller...
Ah oui, une chose encore, ne pas mettre l'appuis sur les talons mais plutot sur les pointes :wink:
Avatar de l’utilisateur
Arkanion
Rouliroulien débutant
Rouliroulien débutant
 
Messages: 21
Enregistré le: Dim 29/08/2004 23:00
Localisation: Lille (France)

Messagepar Blast » Jeu 20/07/2006 08:04

Ben oui, comme tu le dis, si le revêtement le permet. C'est bon sur le billard. Mais sur route craquelée, surprenante, contrastée, déformée, restaurée, maltraitée, usée, les pieds décalés et un appui sur les talons restent indispensables :lol:
Avatar de l’utilisateur
Blast
Rouliroulien professionnel
Rouliroulien professionnel
 
Messages: 434
Enregistré le: Ven 05/12/2003 00:00
Localisation: Bruxelles, Koekelberg

Messagepar Etienne » Jeu 20/07/2006 08:08

Ca m'est arrivé la première fois pas plus tard que lors de ma première RP à Namur ce 4 juillet, dans la grande descente avant le pont de Wépion.

J'ai un touuuuut petit peu paniqué, heureusement pas au point de tomber, et en réchéflissant très très vite, j'ai vite compris qu'il fallait que j'arrête d'accélérer, et qu'il ne fallait même pas imaginer en rêve freiner en T : j'ai commencer à amorcer de porter mon poids sur mon pied droit, mais j'ai vite compris que ce serait la gamelle assurée !

Donc, j'ai fait comme tout le monde, patins bien droits, pas trop penché pour ne plus prendre de vitesse, mais assez pour avoir un maximum de stabilité, essayer de bien maintenir les chevilles et bien se concentrer jusqu'à ce que la descente diminue.

Malgré que je sois très à l'aise en décalé, je n'aurais jamais osé car je voulais garder une bonne stabilité, et de plus, comme j'allais bien vite, je ne pense pas qu'une bosse ou qu'un mauvais revêtement m'aurait déstabilisé (avant-arrière)

J'ai effectivement des platines courtes de 243 mm.
Je patine donc je suis
Avatar de l’utilisateur
Etienne
Rouliroulien médium
Rouliroulien médium
 
Messages: 90
Enregistré le: Sam 01/10/2005 23:00
Localisation: Mettet, Belgique

Messagepar Arkanion » Ven 21/07/2006 09:05

Blast a écrit:Ben oui, comme tu le dis, si le revêtement le permet. C'est bon sur le billard. Mais sur route craquelée, surprenante, contrastée, déformée, restaurée, maltraitée, usée, les pieds décalés et un appui sur les talons restent indispensables :lol:


Ben oui, et si c'est effectivement un peu trop pourri, il vaut mieux ne pas prendre de la vitesse :wink:
Avatar de l’utilisateur
Arkanion
Rouliroulien débutant
Rouliroulien débutant
 
Messages: 21
Enregistré le: Dim 29/08/2004 23:00
Localisation: Lille (France)

Messagepar Jedi » Ven 21/07/2006 11:06

Ca arrive aussi lorsque le patin n'est pas assez serré.

Etant adepte d'un lacage lâche cela m'arrive fort fréquemment. Cela se solutionne, chez moi du moins, en resserrant les straps.
Blond un jour, con toujours...
Avatar de l’utilisateur
Jedi
Rouliroulien médium
Rouliroulien médium
 
Messages: 53
Enregistré le: Jeu 03/03/2005 00:00

Messagepar Blast » Ven 21/07/2006 16:03

... de préférence avant de commencer la descente :lol:
Avatar de l’utilisateur
Blast
Rouliroulien professionnel
Rouliroulien professionnel
 
Messages: 434
Enregistré le: Ven 05/12/2003 00:00
Localisation: Bruxelles, Koekelberg


     

Retourner vers Les méthodes de freinage



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité