Freiner sur sol mouillé

     

Freiner sur sol mouillé

Messagepar Jedi » Jeu 16/06/2005 12:57

Bonjour,

Hier soir, après une sortie en roulette, j'ai eu la mauvaise surprise de constaté qu'après un bref passage dns mon fast-food préféré, le temps avait radicalement changé, et que le ciel bleu avait laissé place à de gros nuages gris et une pluie pas piquée des hanetons.

Bref, n'ayant pas de pompes sous la main, il m'a fallu rentrer en rollers... et ce qui devait arriver, arriva... une belle descente, un freinage inefficace, conclusion : Badaboum.

Donc j'en suis venu à m'interroger sur le meilleur freinage possible sur route humide... le T très peu efficace, le chasse neige, même pas la peine.

Les slides sont ils efficaces eux ?! D'ailleurs à noter que l'idée m'est venu, que si j'avais eu des protects et que l'eau tombée moins dru, une surface humide pour sentir les premières sensations d'un UFO (qui me semble le slide le plus facile à faire) serait des plus adaptée.

Bref, je suis preneur de conseils, car dans l'coin le changement d'temps est régulier ^^
Blond un jour, con toujours...
Avatar de l’utilisateur
Jedi
Rouliroulien médium
Rouliroulien médium
 
Messages: 53
Enregistré le: Jeu 03/03/2005 01:00

Messagepar pipeau » Jeu 16/06/2005 13:02

J'ai vû une fois en descente sous route humide un aikiii partir en soul depuis le milieu de la descente, tranquille..., et qui a tenu la position jusqu'en bas...8O Pendant que moi j'partais en sucette avec mon chasse-neige... :cry:
StormTrollers
Avatar de l’utilisateur
pipeau
Rouliroulien émérite
Rouliroulien émérite
 
Messages: 1272
Enregistré le: Ven 05/12/2003 01:00
Localisation: Cambron Saint-Vincent

Re: Route mouillée...

Messagepar Claude » Jeu 16/06/2005 13:47

jedi a écrit:Bonjour,

Hier soir, après une sortie en roulette, j'ai eu la mauvaise surprise de constaté qu'après un bref passage dns mon fast-food préféré, le temps avait radicalement changé, et que le ciel bleu avait laissé place à de gros nuages gris et une pluie pas piquée des hanetons.

Bref, n'ayant pas de pompes sous la main, il m'a fallu rentrer en rollers... et ce qui devait arriver, arriva... une belle descente, un freinage inefficace, conclusion : Badaboum.

C'est ton hypothèse de départ qui est mauvaise. C'est pas le sol humide qui est la cause de ta chute mais le fast food !:lol:
Plus sérieusement si tu maitrises bien le chasse neige, en plaçant les pieds encore plus perpendiculairement à la direction, tu pars en dérapage et tu freines. Bon sur csk y paraît que c'est un niveau très facile mais j'y arrive quand même pas. :oops:
Avatar de l’utilisateur
Claude
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 2682
Enregistré le: Ven 23/07/2004 00:00
Localisation: Bruxelles (Berchem-Sainte-Agathe)

Re: Route mouillée...

Messagepar Jipou » Jeu 16/06/2005 14:05

jedi a écrit:... UFO (qui me semble le slide le plus facile à faire) sur du mouillé !


C'est vrai que l'UFO est pas mal efficace sur le mouillé, et assez facile à déclencher tant que ça glisse.
Par contre, sur le sec, c'est vachement plus casse-gueule :?
Jipou

Le soir, à Bruxelles, les chasubles des RiBeurs se voient de loin...
... et Rouli, Rouli, Rouliroulaaaaa :D
Avatar de l’utilisateur
Jipou
Rouliroulien connaisseur
Rouliroulien connaisseur
 
Messages: 268
Enregistré le: Ven 05/12/2003 01:00
Localisation: Bxl

Messagepar aikii » Jeu 16/06/2005 15:11

Marrant j'ai repensé exactement à la même chose. L'important, quand on est certain qu'on va se planter, c'est de faire celui qui maîtrise la situation, apparemment j'ai bluffé pipeau :lol: ça glissait tellement bien que j'avais beau tourner , ça continuait tout droit ...

l'UFO c'est stable dans le genre, mais tout comme le chasse-neige il existe toujours le risque de grand écart si ça glisse vraiment trop ...

Le soul, tu as un pied qui continue à te tenir, et l'autre fait le mouvement du chasse neige. En cas de perte d'adhérence tu peux encore te redresser pour rester debout. Je dirais carrément que c'est le freinage le plus stable à fond de balle et sur n'importe quoi, sec, gravier, marbre humide, boue ... je le nominerais bien freinage de l'été cette année :D Comme j'avais dit ailleurs, plus besoin de powerslide non plus ...
Avatar de l’utilisateur
aikii
Rouliroulien connaisseur
Rouliroulien connaisseur
 
Messages: 363
Enregistré le: Jeu 04/12/2003 01:00
Localisation: Berlin

Messagepar aikii » Jeu 16/06/2005 20:51

atari a écrit:Il y a aussi le parallèle (ou Shifty) qui est utile mais qui est un peut plus dure a apprendre mais qui est le slide d’arrêt sur tout type de surface et quelque soit la vitesse

http://www.cskroller.com/shuffle/index.php?m=29&a=79
Tout est possible mais le dosage est très difficile pour passer sur n'importe quoi. Sans vouloir te casser ( un p'tit cassage, un p'tit cassage ... et ça marche aussi avec les riders ) je pense que c'est un mauvais conseil et que les débutants et même confirmés ne devraient pas trop perdre leur temps à essayer ça à moins de chercher à faire dans les figures. C'est un freinage trop risqué pour être universel.

Le trop glissant est à éviter, à part pour la frime faire ça sur de l'humide c'est 50% de chances de gamelle et le frolic qui va avec. Mais il est vrai que c'est un freinage d'arrêt possible que ce soit avec une platine de nain ou des skis, des roues comme des pièces de monnaie ou des 100mm ...
Avatar de l’utilisateur
aikii
Rouliroulien connaisseur
Rouliroulien connaisseur
 
Messages: 363
Enregistré le: Jeu 04/12/2003 01:00
Localisation: Berlin

Messagepar cleanhed » Jeu 16/06/2005 22:19

pas facile le powerslide et surtotu pas pratique je trouve pusqu'il faut faire passer un pied en marche arrière...

question: se retourner avant de freiner?ou alors tendre le pied qui slide sur la carre interne et ensuite retourner le pied arrière? :roll:
Avatar de l’utilisateur
cleanhed
Rouliroulien frileux
 
Messages: 1
Enregistré le: Mer 15/06/2005 00:00

Messagepar aikii » Ven 17/06/2005 01:52

Avant je faisais un truc hyper casse-gueule en deux temps, genre demi-tour en toupie puis le pied qui part en arrière .... ça impressionne mais en gros tu maîtrises rien, tu sais même pas où tu vas terminer, et souvent j'abimais mon patin en frottant la coque au sol ... c'est plutôt une mauvaise habitude qui s'est encrée dans les réflexes. Le genou du pied retourné morflait d'ailleurs assez souvent.

Contente-toi plutôt de tendre le pied ... Si tu tends le pied devant toi en gardant l'autre droit, tu obtiens un soul. Si tu retournes l'autre pied pour pouvoir te pencher plus ( il faut plier le genou retourné ) et envoyer le pied qui freine plus loin, tu obtiens un powerslide.

Une autre manière de visualiser le powerslide est de tourner autour du pied pivot tout en envoyant devant ton pied frein. ça donne une espèce de virage serré qui peut être une manière plus naturelle de l'enclencher.

Je ne suis plus fan du powerslide mais je vois beaucoup de riders de bon niveau l'utiliser sans problème pour s'arrêter aux feux à grande vitesse, etc. ; fais donc des essais et voit si ça marche pour toi. Ne prend pas de risques inutiles à haute vitesse ceci dit, avant de lancer un freinage d'arrêt ( powerslide ou parallèle aussi appelé shifty ), d'abord on réduit sa vitesse par exemple en chasse-neige.

et sinon pour répondre à l'autre pollueur de topic ( :lol: )
Mowglish a écrit:Ca donne quoi ces descentes avec tes décimètres ?
Un peu comme une grosse bagnole, c'est traitre : tu vas vite mais tu ne t'en apperçois pas parce que tu restes très stable ! Aujourd'hui je l'ai fait en crossmax et sans réfléchir j'ai voulu aller à la même vitesse, bonjour les patins qui partent en zigzag. C'est aussi traître dans la circulation, ça va trop vite, pour peu qu'on se donne on atteint vite les 30 km/h et du coup dans certaines zones on est ... ralenti par les bagnoles 8O. Raison de plus pour se "contenter" des crossmax pour l'entraînement urbain. Petites roues et roulements pourris si possible :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
aikii
Rouliroulien connaisseur
Rouliroulien connaisseur
 
Messages: 363
Enregistré le: Jeu 04/12/2003 01:00
Localisation: Berlin

Messagepar Chanoir » Dim 02/10/2005 21:09

Pour ceux qui habitent la région Anderlecht - Sint-Pieters-Leeuw, vous aurez été témoin cette après midi, vers 17h d'une "petite" averse d'une demi-heure seulement qui a, en moins de 20 secondes, transformé mon short large en moule-bite et mon t-shirt en trophée remporté lors du concours miss t-shirt mouillé du camping des Flots bleus.
Je ressemblais à un apprenti chippendale boulimique à roulettes se présentant à un casting pour la mise en scène d'une parodie du spectacle de la troupe des stripteasers mondialement connus...
Bref, tout cela pour dire que face à un imprévu de ce genre, un minimum de préparation technique est indispensable.

L'observateur avisé que je suis, profite de ce sujet pour relater quelques détails qui ont mis en éveil mon sens critique de l'analyse. Mes constatations furent les suivantes:

- Quand tu te balades joyeusement -telle Laura Ingalls descendant la route menant du paisible village de Walnut Grove à la seule école de la région où Mademoiselle Beadle donne cours à la cadette de la famille- et que tu vois au loin des nuages noirs arriver de Hall vers Anderlecht, t'as beau donner tout ce que tu as dans les tripes et dans les jambes pour fuir, de toute façon, la pluie te rattrapera.

- D'une situation à l'autre, la pluie ne semble pas avoir toujours le même taux d'humidité. En effet, elle semble beaucoup moins mouillée quand t'es chez toi à la maison dans ton training Addinike et tes pantoufles en tête de chien en peluche que quand tu te retrouves comme un blaireau à 12kms de chez toi, le long d'un canal, où tout est fait (volontairement?) pour t'exposer le plus longtemps possible aux caprices de notre ciel farceur à l'humour parfois discutable.

- Au plus il pleut, au plus t'es pressé de rentrer, et au plus t'es pressé de rentrer, au plus tu pousses pour avancer vite, clair?
He ben non! Car au plus tu pousses sur un sol mouillé, au plus tu glisses latéralement, ce qui ne sert pas à grand chose dans le cadre de notre objectif premier... Fuir!
Conclusion, te dépêche pas, ne pousse pas, ça sert à rien, il pleut et t'es mouillé... Mais surtout ne t'arrête pas, tu prendrais froid, brrrrrrr

- Le freinage, t'oublies! Même en rêve ça marche pas...
Tu ne peux que ralentir, et ouvrir ta chasuble pour faire prise au vent jusqu'à l'arrêt complet.
Pour étirer les ischios, le chasse neige est assez intéressant, fait gaffe au grand écart à la Vandamme quand même... :?

- Les automobiliste ne te regardent pas de la même façon quand il pleut que quand il fait sec... Ils râlent beaucoup moins, sur leurs visages, on décèlerait presque une certaine joie de vivre, un bonheur fugace... Détrompes toi, ils se foutent de ta gueule!

Enfin, voilà, finalement je me suis bien marré... Ha oui, les roues des Fila XT80 sont supers par temps de pluie! C'est d'ailleur le seul point positif de ces patins...
Modifié en dernier par Chanoir le Dim 02/10/2005 22:04, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Chanoir
Rouliroulien confirmé
Rouliroulien confirmé
 
Messages: 125
Enregistré le: Lun 26/01/2004 01:00

Messagepar aikii » Dim 02/10/2005 21:37

trop bon :lol:

J'ai pas roulé sur de l'humide depuis les 4h de forchies mais je connais une gouttière qui s'en souvient encore. L'anecdote pour la frime, le T dans l'épingle à cheveux mouillée et pentue m'a permis de terminer mon virage en aigle involontaire, mais étant donné la direction dans laquelle j'étais déporté c'était une solution on ne peut plus optimale point de vue adhérence. Très bon pour l'étirement des ischios aussi :lol:
Avatar de l’utilisateur
aikii
Rouliroulien connaisseur
Rouliroulien connaisseur
 
Messages: 363
Enregistré le: Jeu 04/12/2003 01:00
Localisation: Berlin

Messagepar pipeau » Lun 03/10/2005 08:32

Chanoir a écrit:- Au plus il pleut, au plus t'es pressé de rentrer, et au plus t'es pressé de rentrer, au plus tu pousses pour avancer vite, clair?
He ben non! Car au plus tu pousses sur un sol mouillé, au plus tu glisses latéralement, ce qui ne sert pas à grand chose dans le cadre de notre objectif premier... Fuir!
Conclusion, te dépêche pas, ne pousse pas, ça sert à rien, il pleut et t'es mouillé... Mais surtout ne t'arrête pas, tu prendrais froid, brrrrrrr


Pour la poussée tu dois essayer de mettre le plus possible tes roues perdendiculaires au sol, plus tu inclines et plus tu ferras des mouvements inutiles. Aussi, essaie de faire des plus petits pas, ça aide. Enfin dernièrement, reçu de mon mentor lors d'une sortie, tu dois penser que tu pousse dans la route et non sur la route...
Pour le freinage, mets ton appui sur une de tes jambes en gardant se patins perdendiculaire au sol, l'autre tu le laisse aller bien oblique sur le côté généralement (je ne suis pas un spécialiste des noms donnés au figures car je n'ai pas de chaise d'ordinateur :roll: :wink: mais je pense que c'est une sorte de soul ? Aikiii ?), c'est ce qu'il marche le mieux mais ça reste quand même un exercice périlleux, tu dois penser comme si tu roulais sur la route en voiture un jour de neige ou glace : il faut être léger en poussée, et léger sur le frein...
Le reste ça reste du pur bonheur, se prendre une bonne drache cinglante sur la tronche avec un vent de face... hummm, j'en rêve encore ! :lol:
Encore testé ça vendredi sur Aalst-Dendermonde... que du bonheur ! 8)
Modifié en dernier par pipeau le Lun 03/10/2005 12:50, modifié 1 fois.
StormTrollers
Avatar de l’utilisateur
pipeau
Rouliroulien émérite
Rouliroulien émérite
 
Messages: 1272
Enregistré le: Ven 05/12/2003 01:00
Localisation: Cambron Saint-Vincent


     

Retourner vers Les méthodes de freinage



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité